psychologue parlant à sa cliente

Les films et séries véhiculent souvent l’image du psychologue fou ! Entre un psy manipulateur, un qui couche avecsa cliente, ou des clients qui sont accros à leur psy… On en voit de toutes les couleurs. Ne vous a-t-on jamais dit : ne croyez pas toujours ce que vous voyez dans les films ! TextMyPsy vous a regroupé ici les 7 mythes et idées reçues les plus courants sur les psys et la psychothérapie.

1. Faire une psychothérapie veut dire que vous êtes “dingue”

Notre culture, renforcée par les messages médiatiques, véhicule l’idée que chercher de l’aide est un signe de faiblesse. Il faut être fort et indépendant. Et pourtant, il nous arrive à tous de souffrir et de passer par des périodes difficiles. Lors de ces moments, on se sent seul, on a envie de parler à quelqu’un de ses problèmes. C’est pourquoi, on pense alors à aller consulter un psy. En effet, la plupart des personnes qui consultent un psy sont des gens ordinaires. Elles cherchent simplement à mieux se connaître et à aller vers un mieux être.

2. Les médicaments sont tout aussi efficaces qu’une psychothérapie

La médication et la psychothérapie sont deux choses différentes. En pratique, il y a des psychothérapies sans médication et il ne devrait y avoir aucune médication sans psychothérapie dans les soins de santé mentale. Certains troubles psychologiques lourds nécessitent toutefois une médication spécifique délivrée par un psychiatre. Dans ce cas, il est conseillé à la personne d’effectuer un suivi psychologique par son psychiatre et/ou en parallèle par un psychothérapeute.

Un deuil, une rupture amoureuse, un divorce, la perte d’un emploi, un questionnement sur son ou ses identité·s de genre ou sa ou ses préférence·s sexuelle·s… sont autant de sources de stress émotionnel important. Pour autant, ils ne nécessite pas systématiquement une médication. Celle-ci peut certes être un soutien dans des périodes plus difficiles, mais les médicaments ne résolvent pas le coeur du problème qui vous préoccupe. La formule la plus conseillée est alors la psychothérapie, et pourquoi pas la psychothérapie en ligne ?

3. Une psychothérapie n’a pas de fin : on sait quand on commence mais pas quand on s’arrête…

Avant tout, vous êtes celui qui décidez de quand vous commencez votre thérapie, mais également de quand vous y mettez un terme. Beaucoup de facteurs peuvent entrer en jeu pour déterminer la durée d’une thérapie : le niveau de détresse, le soutien de l’entourage, la motivation et l’implication dans le traitement, la nature de ce qui vous amène chez le/la thérapeute, le nombre de motifs pour lesquels vous souhaitez consulter… Certes, une thérapie en fonction de ces facteurs peut durer plus ou moins longtemps. Cela peut être discuter avec votre thérapeute dès le début ou en cours de thérapie. De commun accord, il vous suffit de fixer avec lui ou elle vos objectifs et de déterminer le parcours pour y arriver.

4. Une psychothérapie est passive : le thérapeute ne sert à rien, il ne fait que hocher la tête

Les films ont parfois une mauvaise influence. Non, le thérapeute ne fait pas que hocher la tête en vous écoutant. Il pratique ce que l’on appelle l’écoute active. En tant que professionnel, il vous écoute et reformule vos propos pour mieux vous aider à démêler vos pensées. Suivant sa formation à l’une ou l’autre forme de psychothérapie, la manière dont le psychologue interagit avec vous peut être très différente. Si vous ne vous sentez pas bien avec un psychologue, ne jetez pas l’éponge, parlez-nous en. Votre psychologue et/ou TextMyPsy sont là également pour vous réorienter. Nous pouvons tenter ensemble de trouver un psychologue dont la pratique vous convient mieux.

5. Les thérapeutes vous blâment et vous font culpabiliser

Un thérapeute n’est jamais là ni pour vous blâmer ni pour vous culpabiliser. Il est là pour vous offrir un cadre sécurisé et confidentiel, où vous pouvez vous exprimer librement sans peur d’être jugé. La première qualité d’un thérapeute est l’empathie. Le thérapeute agit avec compassion et bienveillance pour vous aider à faire disparaître vos troubles émotionnels. Si par malchance, vous viendriez à connaître une expérience autre que celle décrite, ce n’est pas normal. Changez directement de thérapeute. Chez TextMyPsy, nous garantissons un accueil bienveillant et sans jugement qui que vous soyez, quoi que vous viviez. Si un thérapeute ne vous convient pas, vous pouvez en changer à n’importe quel moment.

6. Une thérapie coûte une fortune

Certes, une thérapie peut coûter cher. Mais demandez-vous : quel est le coût de ne pas faire une thérapie ? Votre vie de couple ? Votre vie de famille ? Votre bien-être au boulot ? De plus, il existe peut-être des aides auprès de votre assurance santé ou de votre mutuelle, voire même de votre employeur.

7. Faire une thérapie est contraignant

Suivre une thérapie en présentiel (en face-à-face) implique de se rendre de manière périodique dans le cabinet de son thérapeute. Grâce à Internet et la thérapie en ligne, il existe désormais d’autres manières de consulter un psychologue. La plateforme TextMyPsy a été développée en ce sens, pour vous garantir un accès facile et permanent à des thérapeutes de qualité.

Pin It on Pinterest